« La mort d’une organisation, c’est lorsqu’en bas on ne veut plus et qu’en haut, on ne peut plus »